La transformation digitale est avant tout une aventure humaine

Tous les ans, juste avant les vacances de fin d’année, les directions RH et L&D des quatre coins du monde se réunissent pour une série d’événements dédiés à la transformation digitale RH à Berlin, Shanghai, et Paris. L’occasion d’échanger sur les bonnes pratiques et la vision de chacun pour l’année à venir. Retrouvez dans cet article un condensé des idées abordées lors de Speexx Exchange Berlin.

La journée était consacrée à une réflexion autour de la dimension humaine de la transformation digitale. Grâce à des retours d’expérience et des ateliers répartis sur la journée, nous avons mis en avant les bonnes pratiques pour faire face aux challenges rencontrés par les responsables L&D afin d’aborder plus sereinement l’année 2018.

1. Faire de la transformation digitale une aventure humaine

Les données présentées par Laura Overton (CEO du cabinet d’étude Towards Maturity) pendant le keynote d’ouverture a montré que cette année 2 CEO sur 5 ont reconnu la transformation digitale comme étant une priorité. Les entreprises ont augmenté le budget consacré aux outils technologiques de 19% à 22% et nous l’utilisons de plus en plus dans les programmes de formation. Cette transformation change considérablement le rôle des responsables formation qui doivent maintenant se positionner comme facilitateurs pour s’assurer que les collaborateurs sont bien formés à l’utilisation des nouvelles technologies au quotidien.

Comme l’a précisé Brian Solis, il devient de plus en plus évident que “la transformation digitale est aussi une aventure humaine”. L’objectif n’est plus seulement d’utiliser la technologie pour améliorer les performances. Il s’agit maintenant d’influencer la culture de l’entreprise, de faciliter la collaboration et de présenter de nouveaux moyens de communication, de travail et de formation. En tant que facilitateurs, les responsables RH et formation doivent maintenant s’assurer de la flexibilité de leurs collaborateurs. Un rôle clé pour la réussite de la transformation digitale ! Richard Cannane de Trafigura l’a d’ailleurs bien mentionné “Votre rôle va changer dans le futur – Que faîtes-vous pour vous y préparer ?

2. Faire tomber les barrières pour atteindre les objectifs de l’entreprise

Les départements formation et L&D aux quatre coins de la monde rencontrent toujours un grand nombre d’obstacles lors de l’implémentation de leur stratégie. Alors que certaines de ces barrières sont difficilement contrôlables telles que les coûts d’installation ou les infrastructures instables, il est possible d’en faire tomber certaines pour l’année 2018.

Les “soft skills” ou compétences relationnelles peuvent vous aider à contourner bon nombre de barrières telles que le manque d’engagement ou le manque de compétences. Le professeur Dr. Bernd Rüschoff de l’université de Duisburg-Essen explique par exemple dans une étude de cas comment susciter l’engagement de vos salariés et les mettre sur le chemin de la transformation digitale en faisant appel à des soft skills.

La bonne nouvelle, c’est que de grands progrès ont déjà été faits cette année grâce à une meilleure communication entre les équipes de top management de les responsables formation. Pendant notre session d’ateliers à Speexx Exchange Berlin, nous avons pu constater que le département L&D joue un rôle de plus en plus important et reconnu dans l’atteinte des objectifs de l’entreprise.

Alors que l’année dernière, la majorité des participants ont déclaré que les objectifs de l’entreprise et les objectifs RH n’étaient alignés qu’à 30 à 50%, cette année la plupart des répondant ont déclaré un alignement de 60 à 80%. Quel impact pour les département L&D en 2017? Un meilleur alignement des objectifs formation avec les objectifs globaux montre bien que les responsables L&D auront un rôle de plus en plus déterminant dans la performance de l’entreprise.

hr objectives

3. Utiliser la technologie comme facilitateur

Une des idées récurrentes dans les interventions des invités de Speexx Exchange est le besoin pour les responsables formation d’aller plus loin qu’une simple intégration forcée des nouvelles technologies dans leurs processus. Il est important de savoir utiliser ces technologies de manières à ce qu’elles aident les collaborateurs à mieux travailler. Thomas Jenewein de SAP a souligné que si l’intelligence artificielle va changer notre façon d’apprendre, il est important de garder en tête que seul 5% des métiers peuvent être complètement automatisés. 95% des métiers auront donc besoin d’être exercés par des personnes qui seront capables de s’adapter rapidement aux changements engendrés par la technologie.

Et c’est à ce moment-là que les responsables formation interviennent. Comme l’ont bien souligné Jamie Turner ou SDI Media, peu importe la taille de votre équipe, la réussite viendra d’une utilisation intelligente de la technologie et de l’humain.

Ines Majewski, de Sartorius College, a aussi mis en avant le challenge rencontré par les industries très digitales (comme la biotechnologie) où les avancées technologiques nécessitent de former les salariés à de nouvelles compétences continuellement pour s’adapter à ce qu’on appelle l’industrie 4.0.

En utilisant la technologie d’une marnière intelligence et créative, les responsables formation peuvent faciliter le travail des salariés dans les grandes entreprises mais aussi dans les organisations caritatives. Róisin Cassidy et Samantha Davis de l’organisation Save the Children, ont d’ailleurs présenté la mise en place de gamification dans leurs méthodes de formation des volontaires pour les aider dans leurs missions.

Et vous, où en êtes-vous dans votre transformation digitale ? Répondez à notre grande étude Speexx Exchange et tentez de gagner un iPad.

Participer à notre grande étude RH et L&D

A propos de l'auteur :

Armin is the co-founder and president of Speexx, the world’s leading online language learning and business communication skills training service. He writes and occasionally speaks about learning languages online and the secret of the Perfect Blend and global talent management, Speexx, e-learning and generally believes in the power of communication. Follow Armin on Twitter and LinkedIn.