Football et RH : Jouez-la comme Deschamps

Aujourd’hui, en pleine euphorie après la victoire de la France contre l’Argentine, près d’un tiers des entreprises prévoient de diffuser les matches de la coupe du monde au bureau. Véritable sport qui harangue les foules, le football a le pouvoir d’instaurer la bonne humeur en réunissant les équipes autour d’un but commun.

Au-delà de son pouvoir euphorisant, le football peut aussi nous donner quelques leçons en termes de gestion des talents. Quels enseignements le DRH peut tirer du football ? La comparaison entre un RH et un sélectionneur ou un milieu de terrain peut faire sourire mais vous allez voir que le monde du ballon rond ressemble beaucoup plus que vous ne le pensez au monde de l’entreprise !

Le football et le monde RH : deux mondes parallèles

Sur un terrain, véritable meneur de jeu, le milieu de terrain, le plus souvent capitaine de son équipe, a un rôle primordial pour le bon équilibre offensif et défensif. Véritable pièce maitresse, il va avoir une position centrale afin de distribuer au mieux le jeu et permettre d’être le plus performant possible.

Et en entreprise, serait-ce pareil que dans le monde du ballon rond ? En regardant de plus près, on retrouve beaucoup de similitudes entre les rôles que doit endosser le Responsable RH et le milieu de terrain d’une équipe de foot !

1)   Meneur

Le DRH se doit lui aussi d’avoir une position centrale au sein de l’organisation. Il se positionne entre les collaborateurs et le comité de direction afin d’être proche à la fois des objectifs stratégiques et des actions opérationnelles de l’entreprise. Véritable meneur d’hommes, il doit aussi savoir engager, motiver et fidéliser ses collaborateurs afin d’atteindre les objectifs globaux de l’organisation.

2) Fédérateur

Comme en football, le DRH a besoin d’être le mieux entouré possible pour que l’entreprise soit performante. Cela passe bien sûr par le recrutement d’éléments talentueux mais aussi capable de jouer en équipe ! Le parallèle avec le football est simple : une équipe constituée de 11 excellents éléments qui ne savent pas jouer ensemble ne sera jamais aussi performante qu’un groupe soudé. Prenons un exemple concret qui vous rappellera de nombreux souvenirs. La finale de la coupe du monde 1998 entre la France et le Brésil. [Attention séquence émotion] Pourtant outsider sur le papier, la France a réussi à battre le Brésil 3-0 au terme d’une performance collective incroyable. En entreprise c’est pareil, une équipe soudée surmontera bien plus de challenges !

Comme a pu le dire Zidane, véritable légende vivante du football français : « Les performances individuelles, ce n’est pas le plus important. On gagne et on perd en équipe. » Cela prouve encore un peu plus, qu’en entreprise comme dans le sport, nous nous devons de communiquer et d’entretenir l’esprit d’équipe afin d’être le plus productif possible.

3) Conseiller en développement des compétences

Au football comme dans le monde du travail, la formation est la clé. Dans le monde du sport, faire évoluer les talents est une préoccupation majeure : des investissements importants sont faits dans les centres de formations. Et si le coût peut sembler important en premier lieu, mieux vaut former ses collaborateurs existants qu’en recruter de nouveaux : les talents de votre entreprise connaissent déjà ses processus et son mode de fonctionnement en détails.

Et au-delà des économies, un collaborateur qui développe ses compétences est un collaborateur heureux ! Aujourd’hui, la formation n’est plus perçue comme une contrainte mais plutôt comme une opportunité de développer sa carrière.

4) Relayeur

Comme a pu le dire l’actuel sélectionneur de l’équipe de France Didier Deschamps, « Dans le football comme dans la vie, on ne peut pas avoir que des architectes, on doit aussi avoir des maçons ». Le DRH doit soutenir et montrer qu’il comprend les problématiques de tous ses collaborateurs, peu importe leur statut.

Le DRH est une vraie plaque tournante au sein de son entreprise. Comme un milieu de terrain relayeur, il va faire la liaison entre la direction et les salariés. Mais sa mission ne se limite pas à cela, c’est aussi lui qui va concilier le bien être de ses collaborateurs afin d’instaurer un climat positif dans l’entreprise mais aussi d’augmenter la productivité, tout comme le capitaine d’une équipe de football.

5) Diplomate

Bien entendu, les fonctions d’un DRH dépassent les missions d’un simple coéquipier. En plus d’avoir un rôle fédérateur dans l’entreprise, il va comme un président de club, avoir un rôle politique. En effet, il se doit d’être proche de son équipe tout en gardant à l’esprit une certaine équité entre les membres de l’entreprise tant au niveau financier et stratégique qu’à des niveaux plus opérationnels.

6) Communiquant

En plus d’être une véritable plaque tournante en entreprise, il va être au centre de la communication. Sans communication interne, une entreprise comme une équipe de football ne pourra pas être efficace. Cette communication va donc avoir un rôle primordial au sein d’un groupe.

D’un point de vue footballistique, lors de la coupe du monde, où 23 joueurs sont ensemble pendant plus d’un mois, la communication est essentielle au bon fonctionnement de l’équipe. Prenons l’exemple de la coupe du monde 2010 qui a tourné au fiasco à cause d’un manque de communication et de multiples quiproquos. A l’époque, Raymond Domenech, ancien sélectionneur de l’équipe de France, s’est laissé dépasser par son groupe ce qui a engendré un véritable scandale sportif : le scandale de Knysna. En entreprise, c’est la même chose ! Si le chef de rang, DRH ou manager, n’arrive pas à se faire respecter et à coordonner ses collaborateurs pour travailler ensemble, il ne pourra jamais monter une équipe efficace.

En conclusion, « Le travail individuel permet de gagner un match mais c’est l’esprit d’équipe et l’intelligence collective qui permet de gagner la coupe du monde. » Cette citation d’Aimé Jacquet, sélectionneur de l’équipe de France 1998 permet vraiment de mettre en parallèle le monde footballistique avec monde professionnel. Gagner est un travail collectif ! Et comme en 1998 on espère que la France gagnera la Coupe du Monde !

Avec l’avènement du digital, beaucoup d’outils s’offrent à nous afin d’aider les collaborateurs à mieux communiquer. Intelligence Artificielle, Réseaux Sociaux, logiciels d’automatisation des processus…La technologie prend de plus en plus de place dans l’entreprise et dans le monde en général. Cependant, il ne faut pas perdre de vu le plus important : l’humain. Tous ces outils ne remplaceront jamais les compétences humaines, au contraire ! Ils sont là pour les rendre plus fluides.

Le parallèle entre le football et le monde RH revient à dire que dans chaque monde, la communication entre les collaborateurs est ultra importante. Grâce au livre blanc : « comment gérer l’essor des équipes internationales » vous pourrez apprendre encore un peu plus à savoir comment collaborer avec les collaborateurs pour une meilleure productivité globale.

Téléchargez notre livre blanc

A propos de l'auteur :

Johan Michel est Directeur Général de Speexx France depuis 2014. Docteur en informatique et auteur d'une thèse sur l'enseignement des langues assisté par ordinateur, il a été expert auprès des clients de Speexx pendant 7 ans avant de prendre la tête de notre filiale française.