Comment suivre le succès des initiatives d’apprentissage de votre organisation

L’apprentissage et le perfectionnement sont un sous-ensemble de la stratégie des RH qui fait récemment des vagues. Il vise à améliorer les performances individuelles et collectives en renforçant les connaissances et les compétences. Les programmes d’apprentissage et de perfectionnement contribuent à soutenir une stratégie de gestion des talents mieux équilibrée en augmentant les résultats opérationnels positifs et en améliorant la rétention des employés.

L’adoption de l’infrastructure en cloud a entraîné une prolifération de systèmes de gestion de l’apprentissage (LMS) et d’outils conçus pour répondre aux besoins d’un effectif en constante évolution. De la conformité à la formation linguistique en entreprise, l’apprentissage et le perfectionnement constituent la pierre angulaire de la stratégie des ressources humaines de nombreuses organisations. Il n’est donc pas étonnant que le marché mondial des LMS soit en plein essor. En 2018, le marché était évalué à plus de 5 milliards de dollars et on prévoit qu’il connaîtra une croissance exponentielle au cours de la prochaine décennie.

Une formation inefficace coûte aux organisations jusqu’à 13,5 millions de dollars par 1 000 employés. Il est donc crucial que les gestionnaires des RH mettent l’accent sur l’identification des compétences recherchées et investissent dans les bons outils et processus pour améliorer leurs effectifs. Qu’est-ce qui vaut la peine d’être mesuré ? Examinons quelques sources de données qui jouent un rôle dans la réussite du programme.

tracking success of learning initiatives

Sources de données

Mesures de l’engagement des employés

Les initiatives efficaces de formation sont en corrélation avec des indicateurs de réussite positifs. L’expérience des employés est d’une importance primordiale lorsqu’il s’agit d’évaluer l’efficacité de l’investissement d’une entreprise dans un LMS ou un programme de formation. Par conséquent, la surveillance des paramètres suivants peut aider les entreprises à mieux comprendre l’engagement et la productivité d’une main-d’œuvre :

  • Taux de rétention des employés
  • Temps de productivité
  • Taux de participation à la formation
  • Données de performance

De telles mesures fournissent une base de compréhension de l’engagement des employés au sein d’une organisation, ainsi que de la façon dont une initiative d’apprentissage aide ou nuit à cette base de référence. Les professionnels des RH peuvent également suivre et repérer les pics d’utilisation d’activité sociale ou d’amélioration des performances au sein d’un LMS. Le fait d’isoler la cause profonde de ces fluctuations peut aider à déterminer ce qui fonctionne bien et quelles sont les forces motrices.

Analyse coûts-avantages

La formation exige un investissement important. La direction devrait mesurer le retour sur investissement d’un programme afin d’évaluer ses options. Les chefs d’entreprise devraient comparer les ventes et les coûts par rapport aux résultats escomptés pour voir si une certaine solution a du sens du point de vue des coûts.

Si ce n’est pas le cas, les options sont simples : soit élaborer un plan qui coûte moins cher, soit augmenter les revenus de façon à ce qu’un investissement plus coûteux devienne réalisable. Pour les entreprises allégées, il s’agit d’un équilibre délicat. Dans de nombreux cas, un LMS basé sur le cloud constitue une alternative plus économique en raison de sa nature économique et évolutive. Les petites entreprises peuvent investir dans des solutions qui évoluent avec leur entreprise et par conséquent, dans leur budget de gestion des talents… Plus immédiatement, les professionnels des RH peuvent calculer le RSI de leur programme actuel à partir de ce modèle coûts-avantages. Si les chiffres ne concordent pas, c’est un signe qu’il faut examiner de plus près les initiatives d’apprentissage.

Feedback

Un feedback constructif permet d’analyser le succès de la formation en entreprise. Le feedback permet d’améliorer les processus, qu’elle découle d’une évaluation approfondie d’un programme ou d’un outil particulier ou d’un sondage plus informel envoyé par courriel à un ministère ou à un employé particulier. Personne ne s’y prend bien du premier coup. Impliquer les apprenants dans le processus les aide à rester engagés, ce qui est une priorité absolue pour l’entreprise.

Assurez-vous de poser des questions précises et pertinentes et de proposer des occasions instantanées de poser des questions ou de faire des suggestions. Cela permet de s’assurer que les apprenants sont engagés dans le contenu de la formation et qu’ils fournissent des commentaires significatifs. Le feedback permet non seulement d’identifier les marqueurs de succès, mais cela fournit également des renseignements précieux qui aident à enrichir le contenu et à créer une expérience d’apprentissage plus personnalisée.

success of learning initiatives

Collecte et évaluation des données

La première étape du suivi du succès d’une initiative d’apprentissage consiste à déterminer les paramètres du succès. Une fois ces paramètres définis, il est temps d’élaborer une stratégie de collecte et d’analyse des données. Jetons un coup d’oeil à quelques méthodes.

Logiciel RH

Des éléments aussi disparates que ceux qui précèdent peuvent être difficiles à organiser en idées déchiffrables lorsqu’il s’agit de déterminer la viabilité d’un programme ou d’un système à l’échelle de l’entreprise. Lorsqu’il s’agit de la santé globale de leurs effectifs, les professionnels des RH utilisent une variété de plateformes pour extraire des données pertinentes. Bon nombre d’entre elles relèvent des systèmes de gestion du capital humain, ou HCM. Les systèmes modernes de HCM peuvent évaluer les intérêts, les compétences et les lacunes de l’ensemble du personnel et permettre aux gestionnaires et aux professionnels de la formation et du développement professionnel d’obtenir une visibilité sur l’achèvement des cours et le suivi de la conformité. Avoir la capacité d’examiner chaque détail, du point d’entrée de données le plus granulaire aux tendances globales de haut niveau, augmente l’efficacité globale d’une stratégie de gestion des talents. Les outils logiciels peuvent générer des rapports et des visuels basés sur les nouvelles données, ce qui permet à une équipe RH de tirer ses propres conclusions.

Évaluations des employés et des programmes

L’évaluation devrait se faire sur une base continue (c-à-d, avant, pendant et après l’apprentissage). De cette façon, les gestionnaires ont une meilleure idée de la façon dont un programme de formation façonne l’engagement et le rendement sur une base quotidienne. Il s’agit d’un meilleur indicateur de l’impact global. Il y a quelques méthodes populaires en RH aujourd’hui.

Le modèle Kirkpatrick :

Le modèle Kirkpatrick est un moyen plus structuré pour évaluer l’efficacité d’un programme. Développé dans les années 1950, c’est le modèle d’évaluation de la formation le plus utilisé dans le monde. Le modèle Kirkpatrick mesure le succès à quatre niveaux :

  • Réaction : La mesure dans laquelle les participants trouvent la formation intéressante, bénéfique et applicable à leur emploi.
  • Apprendre : La mesure dans laquelle les participants acquièrent les connaissances, les compétences, la confiance et l’engagement voulus en fonction de leur participation au programme.
  • Comportement : La mesure dans laquelle les participants appliquent ces connaissances une fois de retour au travail.
  • Résultats : La mesure dans laquelle un programme de formation produit des résultats opérationnels ciblés ou favorables.

Le modèle Kirkpatrick a été mis à jour pour une nouvelle génération d’apprentissage et de perfectionnement et continue d’être le principal outil utilisé par les gestionnaires des RH et les professionnels de la formation.

Outils de feedback :

Les méthodologies que l’on trouve dans le modèle Kirkpatrick sont perspicaces ; cependant, l’intégration de différentes formes de feedback, recueillies dans un environnement moins formel, peut aider à donner un aperçu plus holistique d’un programme de formation. Des outils comme SurveyMonkey ou Google Forms sont abordables et faciles à utiliser et ils permettent aux gestionnaires d’adapter les questions à leur situation particulière. Les données provenant de ces sources peuvent être importées dans les plateformes logicielles que les professionnels des RH utilisent pour gérer leur personnel, assurant ainsi un accès permanent à des informations précieuses.

Perspectives d’avenir

La formation en entreprise ne devrait que gagner en popularité. Les innovations technologiques visent à offrir des niveaux de personnalisation de plus en plus élevés et un meilleur retour sur investissement pour les employés et les organisations. À mesure que le domaine de l’apprentissage et du perfectionnement devient plus complexe, les méthodes d’analyse le deviennent aussi. Il est essentiel de déterminer l’efficacité de la formation corporative pour mesurer son incidence sur les résultats opérationnels.