Responsables Learning and Development : comment relever vos 5 principaux challenges ?

50% des compétences actuelles des salariés ne seront plus essentielles dans 2 ans. Devant ce constat alarmant, une seule solution : la formation. Le développement des compétences des salariés est plus que jamais crucial pour la pérennité de l’entreprise. Les responsables de formation – ou Learning & Development – jouent ainsi un rôle central dans le futur du travail. Ils sont cependant confrontés à de nombreux challenges au quotidien.

Budget limité, pression des chiffres, adaptation aux nouveaux axes stratégiques de l’entreprise : il est parfois difficile de mettre en place des solutions novatrices. Voici les 5 challenges principaux des responsables Learning & Development et les solutions pour garder la tête hors de l’eau

1) Disposer d’un un budget limité

Disposer d’un budget limité est un challenge majeur pour 49% des professionnels, selon le rapport Workplace Learning Report de LinkedIn paru en 2017.

Alors que la formation devient un élément de plus en plus crucial dans la croissance d’une entreprise, le budget alloué ne suit pas toujours. Heureusement, aujourd’hui le digital et le développement du e-learning permettent de mieux maîtriser les coûts de la formation. La Speexx Exchange Survey a révélé que 47% des entreprises considèrent que le e-learning est déjà une modalité bien établie. Outre le prix, la flexibilité d’utilisation et l’accessibilité immédiate sont les principaux avantages retenus.  

Plusieurs acteurs proposent par exemple des solutions « pay as you go » – c’est-à-dire que les entreprises ne paient que pour la formation réellement consommée. Le coût de formation par utilisateur baisse également au fur et à mesure de l’augmentation du nombre d’utilisateurs.

Les plateformes de e-learning ont un coût d’installation proche de 0. La maintenance, les mises à jour et le suivi sont inclus dans l’abonnement payé par l’entreprise. Quelle que soit la taille de l’entreprise, les responsables formation ont ainsi tout intérêt à passer aux plateformes digitales si elles veulent réduire leurs coûts.

2) Démontrer le ROI de la formation

Mais plus qu’un « simple » problème de coût, ce qui importe réellement, c’est le retour sur investissement. Difficile à calculer dans le domaine de la formation, il est cependant indispensable à mesurer afin que ces actions restent une priorité pour l’entreprise.

Il peut ainsi être intéressant d’adopter un nouvel angle sur le ROI de la formation : le taux de rétention des salariés. Le lien est fait trop rarement, mais le développement (ou non) des compétences des salariés a un impact direct sur leur volonté de rester dans l’entreprise. C’est notamment le cas de la génération Y, qui cherche à constamment progresser. Une politique de formation bien menée permettra ainsi à l’entreprise d’améliorer sa marque employeur.

Mais encore faut-il pouvoir suivre les données concernant la formation. C’est ce que propose la plupart des plateformes de e-learning : elles sont dotées d’un système d’analyse des données qui permet de suivre l’efficacité des formations proposées. En suivant différents KPIs (Key Performance Indicators), il est ainsi possible de calculer le ROI d’une formation sans avoir à y consacrer trop de temps.

3) S’aligner avec la stratégie de l’entreprise

Afin de rester compétitives, les entreprises doivent s’adapter aux changements constants de la société. Pour répondre à ces nouveaux challenges, les entreprises adoptent différentes stratégies. Certaines sont décennales, d’autres annuelles. Dans tous les cas, elles définissent les axes majeurs de focus de l’entreprise pour la période à venir.

Développer les compétences des salariés afin qu’ils puissent atteindre ces objectifs est fondamental pour accompagner ces changements. La formation est en effet un pilier important qui soutient la croissance de l’entreprise.

Le challenge pour le département Learning & Development réside dans sa capacité à concilier rapidité d’adaptation et efficacité des actions de formation. Garder un cap tout en s’adaptant aux changements éventuels de stratégie permet de préparer les salariés et l’entreprise au monde du travail de demain.

4) Manquer de données pour comprendre ce qui fonctionne ou non

Nous l’avons mentionné plus haut : il est difficile d’analyser et de prendre des décisions stratégiques sans avoir des données pertinentes. L’impact des actions de formation est parfois difficile à mesurer : quelles sont les formations qui produisent les meilleurs résultats ? Quel format fonctionne le mieux ?

A l’égal des actions marketing ou financières, les actions de formation doivent être suivies et analysées dans l’entreprise. Les données sont là, mais les responsables Learning & Dévelopment manquent parfois de supports pour les collecter et les analyser.

Une fois de plus, les plateformes de e-learning permettent d’établir et de suivre des KPIs définis afin de prendre des décisions éclairées.

5) Faire face à une décentralisation de la formation

L’entreprise n’est aujourd’hui plus constituée d’un espace unique. Les salariés effectuent désormais de plus en plus de voyages professionnels et travaillent depuis chez eux. L’entreprise en elle-même est décentralisée et ses équipes sont dispersées sur plusieurs sites, voire pays ou même continents.

Un des challenges majeurs devient donc la possibilité de former les salariés selon les besoins locaux et globaux, à tous les niveaux de l’entreprise. C’est notamment ce que permet la formation en e-learning : une plateforme de formation unique peut former de multiples salariés dans différentes locations sur de mêmes standards. Le futur du travail – et donc de la formation – s’opère à distance.

Les challenges des responsables Learning & Development sont nombreux et divers. Dans une économie et un marché du travail incertains et constamment en changement, ils doivent apprendre à naviguer avec ces challenges. Développer les compétences des salariés est en effet essentiel pour assurer non seulement la pérennité, mais aussi la croissance de l’entreprise.

Afin d’en savoir plus sur les challenges les plus rencontrés chez les Responsables formation, téléchargez notre nouveau livre blanc : « Comment juger du succès d’une formation » 

Téléchargez le livre blanc

A propos de l'auteur :

Johan Michel est Directeur Général de Speexx France depuis 2014. Docteur en informatique et auteur d'une thèse sur l'enseignement des langues assisté par ordinateur, il a été expert auprès des clients de Speexx pendant 7 ans avant de prendre la tête de notre filiale française.