Cartographier les compétences : indispensable pour mieux former

La formation est essentielle pour faire grandir une entreprise ainsi que les hommes et femmes qui la composent. Il est cependant parfois difficile d’évaluer les besoins réels des salariés, les besoins de l’entreprise ainsi que l’efficacité des formations.

C’est particulièrement le cas pour les formations en langues, qui figurent dans le top 3 des formations les plus demandées par les salariés. Que ça soit pour le futur de l’entreprise ou le futur du salarié (viendraient-ils à diverger) : il est important que la formation soit plus claire, mesurable et efficace.

C’est là que la cartographie des compétences entre en jeu. Point de départ de la Gestion Prévisionnelle des Emplois et Compétences, c’est aussi un outil à part entière qui peut transformer notre façon de gérer la formation.

Qu’est-ce que la cartographie des compétences ?

Véritable photographie des compétences à l’instant T de l’organisation, la cartographie des compétences peut être comparée à un bilan comptable, transféré au domaine de la Formation.

Cartographier permet de clarifier les niveaux de compétences techniques et émotionnelles attendu pour chaque métier. En classifiant et en comparant les compétences nécessaires avec les compétences actuelles détenues par les salariés, les RH auront une meilleure visibilité sur la place qu’occupe un collaborateur dans l’entreprise et sa marge de progression.

Cartographier permet d’évaluer les besoins réels en recrutement & formation

Puisque les compétences de chacun sont recensées, il devient plus facile pour les managers et les RHs d’estimer les besoins de recrutement et formation.

Les compétences disponibles en interne sont en effet claires et connues de tous, ce qui permet à l’entreprise de savoir où elle se situe, d’établir où elle veut aller et de décider de comment elle veut atteindre ses objectifs. La cartographie des compétences sert ainsi d’audit, et de point de départ pour établir une stratégie RH sur le long terme. Enfin, elle permet de se concentrer sur les compétences requises aujourd’hui et demain pour que l’entreprise continue de croître et d’augmenter sa productivité.

Si un manque est reconnu entre le niveau de compétences attendu et le niveau actuel, deux choix se présentent : aller chercher les compétences en externes (via du recrutement temporaire ou indéfini, des freelances ou prestataires externes) ou former les salariés pour les faire évoluer et monter en compétences.

Former ses collaborateurs peut alors signifier moins de temps et d’argent consacré au recrutement et moins d’erreurs. Les salariés sont par ailleurs plus engagés, puisque reconnus et valorisés par une plus grande mobilité en interne.

Découvrez comment Speexx aide les grandes entreprises à cartographier les besoins en langues de leurs collaborateurs >>

Cartographier permet de mieux gérer le budget de formation.

En utilisant la cartographie comme point de départ d’un plan de formation, l’entreprise peut l’utiliser pour mesurer l’évolution des compétences de ses salariés, mais aussi objectiver les décisions de formation.

La cartographie indique en effet le niveau de chaque collaborateur dans plusieurs domaines. Cela permet à son manager ainsi qu’aux Responsables de Formation de mieux juger ses besoins concrets en formation. Ils peuvent ainsi être proactifs, mais également avoir une ligne directrice qui permette d’arbitrer les demandes en formation qui viennent des salariés. En résumé, avoir une référence permet de mieux juger la pertinence des formations.

Mesurer la performance de la formation dispensée devient également plus facile, puisqu’il y a une base de référence pour le salarié et l’entreprise. Au niveau individuel mais aussi à l’échelle de l’entreprise, les évolutions sont ainsi plus transparentes.  

 

Avec un monde où les personnes apprennent en continu, il paraît primordial que l’entreprise deviennent de plus en plus apprenante. En effet, en suivant de plus près les choix en formation et en calculant l’avancée réelle des compétences, l’entreprise devient plus efficace. La Formation est un investissement et, comme tout investissement, il est important de pouvoir en mesurer sa profitabilité.

Dans un monde qui se transforme de plus en plus vite, dans un futur du travail incertain, la cartographie des compétences permet de freiner l’obsolescence des compétences. Aussi dans un monde qui n’arrête pas de se digitaliser il est primordial de placer l’humain au premier plan. En permettant aux entreprises de faire le point sur leurs compétences internes, elle leur permet d’optimiser leur GPEC, leur recrutement, et leurs actions de formation.

En utilisant toutes ses compétences interne et en prévoyant un plan stratégique pour celles de demain, l’entreprise est ainsi mieux préparée et ses salariés plus engagés. C’est notamment le cas pour les talents de la Génération Y qui misent sur leur montée en compétences et les possibilités de mobilité en interne ; c’est donc la marque employeur qui est promue.

Vous l’avez donc compris : cartographier les compétences permet de répondre au mieux aux besoins des salariés et de les placer au cœur de leur expérience de formation. Pour en savoir plus, vous pouvez télécharger notre dernier livre blanc : « Think User Centric »

Téléchargez le livre blanc

A propos de l'auteur :

Johan Michel est Directeur Général de Speexx France depuis 2014. Docteur en informatique et auteur d'une thèse sur l'enseignement des langues assisté par ordinateur, il a été expert auprès des clients de Speexx pendant 7 ans avant de prendre la tête de notre filiale française.