A quoi ressemblera la formation de demain ? – Retour Speexx Exchange

Chaque année, responsables formation et L&D se réunissent à Speexx Exchange Paris pour échanger sur les bonnes pratiques RH, talent management et Learning & Development. Cette année, les discussions étaient axées autour du futur de la formation. Réforme, nouvelles méthodes de travail, arrivée de nouvelles générations dans les entreprises : autant de thèmes abordés pour essayer d’y voir plus clair sur la formation de demain. Voici un condensé des échanges qui ont eu lieu :

Des collaborateurs de plus en plus exigeants  

Comme mentionné par Michel Diaz, l’attente des collaborateurs vis-à-vis de la formation devient de plus en plus poussée. La formation de demain doit coller au plus près des besoins des apprenants en termes de durée, de modalité, de timing…Les collaborateurs attendent une formation en continu, disponible à la demande. C’est cette pression exercée sur les département L&D qui conduit à la digitalisation de la formation et au développement de nouveaux formats : gamification, quizz, mobile learning, vidéos…

On assiste donc à une individualisation des parcours de formation qui deviennent « user centric ». Ils doivent coller parfaitement aux besoins des utilisateurs.

« Il faut maintenant s’intéresser au collaborateur en tant que client ». Xavier Hernandez, Consultant L&D pour Club Med

Comme un client, le collaborateur a des besoins auxquels il faut s’adapter en permanence. Dans l’optique de les satisfaire, le département formation doit maintenant acquérir des compétences propres au marketing afin d’identifier les besoins des collaborateurs, de choisir l’approche appropriée et de promouvoir les dispositifs de formation auprès de ses « clients » internes.

Collaboration et plaisir : les maîtres mots de la formation de demain

Comme souligné par Aurélien Guillard, Digital Learning Manager chez Club Med « Il est important de savoir donner de plus en plus de pouvoir aux utilisateurs et aux managers » . Les managers comme les collaborateurs doivent être acteurs de la formation dans un esprit de collaboration. Chaque collaborateur peut être apprenant mais aussi expert sur certaines compétences pour faire découvrir au reste de l’entreprise de nouvelles spécialités ou métiers. Par exemple, au Club Med, un barman de Punta Cana peut produire un tutoriel vidéo sur la façon de créer le mojito idéal qui pourra être partagé à tous les collaborateurs. On retrouve ici la dimension de plaisir plusieurs fois abordée lors des échanges.

« La dimension de plaisir est la première des choses à insuffler » Mathieu Mességué BNP Paribas –

Autrefois « subie », il est maintenant important d’intégrer une notion de plaisir à la formation : formats ludiques, simplicité d’utilisation, échanges, et collaboration sont les maîtres mots d’une formation qui se veut plus moderne et plus attractive pour les collaborateurs.

Une (trans)formation digitale ET humaine

Comme souligné par Michel Diaz, « Si le futur de la formation se dessine sous l’égide des nouveaux usages du web et des évolutions du travail, mention particulière au rôle que jouent les professionnels de formation : ils sont souvent à l’origine des idées portées par les technologies numériques de formation »

La transformation digitale agit surtout comme facilitateur de l’apprentissage en nous évitant par exemple de faire des kilomètres pour assister à une classe en présentiel ou encore de devoir interrompre notre travail pour des ateliers à heure fixes. Les principes eux n’ont rien de nouveaux et sont inspirés de concepts qui existent depuis bien longtemps. La gamification par exemple est inspirée des jeux de formation.

« Tout le monde parle de la « transformation digitale » : c’est vrai que les avancées technologiques auront un fort impact sur la formation de demain, notamment avec les nouvelles modalités de formation digitales mais il faut garder en tête que le formateur et son apprenant restent humain ! »  Jochen Boekel

Aujourd’hui, le réel défi est de faire en sorte que les formateurs arrivent à exploiter au maximum ces nouvelles modalités digitales pour garantir la meilleure expérience possible aux apprenants.

La réforme de la formation 2018

La formation de demain, c’est aussi une nouvelle réforme qui prévoit de grandes modifications pour le système de formation. Si les négociations n’en sont encore qu’au début (la première réunion a eu lieu le 24 novembre), il est important de savoir s’y préparer. Selon Céline Delort « Cette réforme s’annonce d’envergure et va changer les habitudes ». Trois objectifs à cette transformation pour le gouvernement :

-Investir dans les formations et les compétences
-Donner plus de liberté dans le choix des collaborateurs pour construire leur parcours professionnel
-Protéger les plus vulnérables contre le manque ou l’obsolescence des compétences

La réforme devrait voir le jour avant l’été.

Vous souhaitez vous aussi prendre part à la discussion ? Répondez à notre grande enquête L&D et talents management et découvrez les bonnes pratiques déjà appliquées vos pairs! Les résultats vous seront donnés en avant-première au mois de février. Un grand tirage au sort désignera le gagnant d’un iPad parmi les répondants.

Participer à notre grande étude >>

A propos de l'auteur :