La communication, pourquoi c’est si important en entreprise ?

Les entreprises ayant une forte culture de l’apprentissage figurent à la tête du classement Talent Management de Bersin by Deloitte. Ces organisations plus matures génèrent 2,3 fois plus de cash-flow par salarié et 1,4 fois plus de revenus. Lorsqu’on leur demande de s’auto-évaluer, elles se disent également 170 % plus innovantes que les autres entreprises. Point commun de toutes ces organisations : elles mettent un point d’honneur à développer les compétences en communication et soft skills de leurs collaborateurs.
Mais quel impact pourrait avoir une meilleure communication (à la fois pour la communication interne et externe) sur les entreprises globales ? L’économie britannique perd environ 63,7 milliards de dollars par an en raison du manque de compétences linguistiques des salariés : plus de 27% des emplois administratifs ne sont pas pourvus, faute de de compétences en langues.

Morgan McKinley, Consultant international en recrutement, souligne que de nombreuses offres d’emplois stipulent de plus en plus le multilinguisme. « D’un point de vue commercial, il est important de comprendre le client et sa culture afin d’établir une relation durable. » Morgan McKinley avance aussi que l’impact des compétences linguistiques sur la communication en entreprise peut être plus subtil que nous pouvons le penser. En effet, « l’impact de la langue est inné ; nous ne remarquons pas l’effet qu’il a sur le lieu de travail. Il a le pouvoir de réduire le stress d’un salarié, mais aussi de créer un environnement de travail positif qui profite à l’entreprise de plusieurs façons. En ce sens, la langue pose les bases de l’expérience professionnelle / sociale.  »
La langue que les collaborateurs utilisent sur leur lieu de travail est d’une importance vitale, mais la communication non verbale est tout aussi importante. Il n’est pas bon de prendre l’habitude d’utiliser un logiciel de traduction pour combler les lacunes en langues. Bon nombre des nuances de communication essentielles pour un service client ou des partenariats efficaces sont culturelles, comportementales et linguistiques.

La formation en langue en Europe 

L’Union européenne a depuis longtemps identifié la nécessité d’améliorer les compétences linguistiques dans toute l’Europe. Trente ans auparavant, nous avons assisté à la mise en place du programme Erasmus pour financer la formation des jeunes en langues. Pourtant, une enquête européenne de 2012 sur les compétences linguistiques des 14-16 ans a révélé de grands écarts de niveaux. Les adolescents Maltais et Suédois ont affiché en moyenne 82% de réussite au test de lecture, écoute et écriture le plus difficile. A l’inverse, la moyenne de l’Espagne et la France était respectivement de 29% et 14%.  En Angleterre, moins de 9% des adolescents ont atteint un niveau élevé dans la langue étrangère qu’ils étudient. Ceci en dépit du fait qu’une enquête de la Confédération des industries britanniques (CBI) qui a révélé que près de la moitié des entreprises (45%) reconnaissent que les langues étrangères leur sont bénéfiques. Pourtant, il ne fait aucun doute que les employeurs britanniques ne peuvent pas compter sur la génération Z pour avoir un meilleur niveau en langues que la génération Y.

Agissez et motivez vos apprenants  

Rassurez- vous, il existe des actions simples et immédiates que les Responsables L&D peuvent mettre en place afin de garantir un bon niveau en langue dans toute l’entreprise. Le premier consiste à mettre en place une stratégie globalement cohérente pour évaluer et cartographier les compétences linguistiques actuelles de tous les salariés. L’étape suivante consiste à mettre en place une plateforme d’apprentissage en ligne à laquelle tous les collaborateurs peuvent accéder sur leur mobile au moment où ils en ont besoin.

Apprendre à parler une autre langue et communiquer efficacement avec des interlocuteurs d’une culture différente n’est pas chose facile. Il est important que chaque collaborateur soit motivé et prêt à persévérer ! Pour garantir l’engagement des salariés, il est important de lier cet apprentissage à un objectif personnel ou professionnel. S’ils sont informés que cette formation se fait dans le cadre d’une entrée sur un nouveau marché cible et qu’ils seront aptes à prendre de nouvelles responsabilités sur ce projet grâce à l’apprentissage d’une nouvelle langue, ils seront probablement beaucoup plus réceptifs à l’idée d’apprendre.

Et, sachez-le, dans les grandes entreprises, l’apprentissage des langues et le développement des compétences en général fait partie intégrante de l’attractivité de la marque employeur.

En conclusion, les différents secteurs deviennent de plus en plus internationaux et complexes. Les organisations qui sauront renforcer de manière efficace les compétences en langues de leurs collaborateurs seront celles qui sortiront leur épingle du jeu.

Pour rentrer plus dans le détail sur l’importance de la communication en Enterprise, vous pouvez télécharger notre livre blanc: « S’inspirer des réussites du digital learning langues »

Téléchargez le livre blanc

A propos de l'auteur :

Mehdi is MD for USA & Global Alliances at Speexx, the world’s leading online language training provider. With over 20 years’ experience in the learning industry, Mehdi has successfully implemented learning and talent management strategies for various industries, including content providers and LMS platform specialists. Mehdi assists global organizations in meeting the challenges linked to cultural diversity, improving communications within global operations and developing learning programs to enhance workforce mobility. Follow Mehdi on Twitter.