Le blog a-t-il encore un avenir en formation ?

Le blog est une vieille histoire du numérique… le premier blog est né en 1994, et cela a changé beaucoup de choses… à l’époque… Mais aujourd’hui, 25 ans après, que faut-il en faire ? La formation doit-elle se débarrasser de cet outil qui n’a jamais su bien s’imposer en entreprise ?

Le blog : un pilier de la production des contenus numériques

Effectivement, le blog a permis de démocratiser la production des contenus numériques…. Chacun pouvait écrire un journal numérique. Le mot blog, vient d’ailleurs de web-log, le journal du web… et les premiers blogueurs étaient des journalistes… chacun pouvait devenir journaliste, essayiste à son gré… particulièrement avec l’émergence des plates formes comme Blogger en 1999 ( racheté par Google en 2003) ou WordPress en 2003… jusqu’à  200 voir 300 millions de blogs dans le monde… si la blogosphère était un pays, il serait un peu plus petit que les États-Unis… la blogosphère a été un vrai succès surtout si on ajoute la version vidéo des blogs, les vlogs, dont le premier a été crée en 2000… Qu’est-ce que cela a à voir avec la formation ?

Le blog en tant qu’outil d’apprentissage numérique

Il y a bien des façons de répondre à cette question… le blog est écrit par des amateurs, au sens étymologique du terme, ceux qui aiment la matière, tous peuvent devenir des enseignants, ceux qui donnent du sens aux signes. Le blog est une ambition sociale folle, « tous enseignants ». Mais c’est aussi un outil extraordinaire pour l’aider à se construire une vision. Un booktubeur racontera son goût des livres, et, de livres en livres, il voyagera autant qu’il nous fera voyager. Le blog a cette caractéristique d’ordonnancer la pensée de celui qui le produit… la construction d’un journal organise la matière… une taxonomie qui ouvre à l’expertise. Le blog est un cheminement, une pédagogie personnelle pour construire une connaissance. N’appelait-on pas les journaux intimes au 16ème siècle des « livres de raison » ?

Le développement des blogs est une pépinière de connaissances, de compétences et de talent… Alors, pourquoi leur échec ? La production était au rendez-vous, mais pas sa diffusion. A quoi sert-il de produire du contenu si personne ne le lit… l’homme a besoin du regard de l’autre pour donner de la valeur à son travail… les réseaux sociaux ont supplanté les blogs… en démocratisant, non pas la production, mais la diffusion des contenus. Et cela a permis d’ordonnancer la masse des contenus en mettant en lumière les influenceurs, ceux qui produisaient les contenus les plus viraux.

Alors, la fin du blog ? Le blog est un bel outil pédagogique, il donne du temps à la production, en redonnant de la profondeur historique au contenu. La capacité particulière du blog à capitaliser le contenu, a fait que l’ensemble des réseaux sociaux ont tentés d’intégrer en leur sein des articles, des audios, des vidéos natifs… mais le cœur reste la réaction… Le blog est un outil rare d’autoformation dans une relation intime au savoir.

Alors, pourquoi l’entreprise ne lui a pas fait meilleur accueil ? La démocratisation des contenus ouvrait à la déverticalisation des contenus, le pairs à pairs, le social learning… et les entreprises n’étaient pas prêtes en 1994, à s’engager dans une courbe d’apprentissage collaborative… comme quoi blog ou pas blog n’est pas une question pertinente trop centré sur l’outil et pas assez sur l’usage et la socialisation indispensable à la technique… le pourquoi faire ne devrait-il pas laisser la place au pour quoi faire ?

Pour aller plus loin…

Envie d’en savoir plus sur l’avenir des outils numériques en formation ? Rendez-vous le mois prochain pour un nouvel article de Stéphane Diébold qui se concentrera cette fois sur les Serious Games.

En attendant, découvrez quels sont les 10 outils numériques les plus utilisés dans la formation en téléchargeant gratuitement notre infographie.

Télécharger l’infographie

A propos de l'auteur :

Après avoir exercé des fonctions de décision dans dans une dizaine d'associations de la formation professionnelle, Stéphane Diebold a créée l'AFFEN, Association Française pour la Formation en Entreprise et les usages Numériques, premier think tank et do tank des responsables de formation. Il est agitateur d'idées, conférencier, chroniqueur pour les médias spécialisés ou encore essayiste pour LAP Editions.